AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


♠ histoires : 17
♠ ici depuis le : 31/05/2011
♠ pseudo : Jaemiah;
♠ avatar : Lee Taemin
♠ DC : Nian :)

CITIZEN INFO
♠ études / emploi: Etudiant en Archéologie; 4ème année
♠ pouvoir: Manipulation du continuum espace temps.
♠ Book:


MessageSujet: Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin Jeu 16 Juin - 22:10

Spoiler:
 


Music, passion that makes our hearts beat!

Cinq heures quarante six. Il était là, figé, les bras croisés,en train d'attendre sous la pluie que son foutu bus passe le prendre ainsi que d'autre de ses camarades étudiants. Il avait déjà vingt cinq minutes de retard. Bien sûr, il fallait qu'il soit à la traine le jour où il pleuvait des cordes. C'était plutôt ballot puisqu'en réalité, il n'y avait même pas d'abris dans sa lignée. Il avait pas l'air fin tiens. Plus tôt dans la matinée il avait déjà eu droit au supplice de l'inverse, et là ça en rajouté une couche. La température n'était pas terrible non plus. Elle devait être aux alentours des douze, treize degrés. Sur le coup, il regretta vraiment d'avoir refuser l'offre d'un de ses potes qui lui avait gentillement proposé de le ramener. D'un autre côté, il se rappelait l'époque où il n'était encore qu'au collège. Il n'avait pas besoin d'attendre son stupide bus. Nooon! Loin de là. Monsieur était un fils de riches, de bourges alors que voulez-vous, l'heure c'était l'heure. Dès qu'il sortait de l'établissement, il avait son carrosse prêt à l'escorter jusqu'à sa luxueuse demeure. C'était plus que du caricatural en fait. Issei avait beau être un fils "gâté", un bourges comme on dit, il vivait pourtant dans une maison plutôt vieux jeu et assez banale. Sans oublier qu'il ne possédait pas tout ce qu'il désirait tout simplement parce qu'il n'était absolument pas dépensseur. Sauf quand il s'agissait de jeux vidéos, de films, ou d'instruments de musique. Seules exceptions. Il était plus le genre d’adolescent à n'avoir que d'anciennes affaires dans sa chambre plutôt que d'en avoir sans cesse de nouvelles. Et ses parents étaient définitivement très loin d'en être mécontent. C'était plus que positif pour leur porte-feuille on va dire. Mais voilà, le temps où il claquait les doigts pour qu'on lui ouvre la portière était terminé, s'il faisait ça, là, maintenant on se demanderait si ce ne serai pas un fou échappé d'une asile. Il devait juste se contenter d'attendre son bus pour pouvoir rentrer chez lui, sinon il devrait rentrer à pied. Et il y avait une petite trotte à faire tout de même.

Après avoir jeté pour la énième fois un regard furtif à sa montre, celle-ci indiquait les six heures. Il essuya sa main qui était ensevelie d'eau contre sa veste american apparel qui était en fait guère mieux puisqu'elle était semblable à une éponge qu'on aurait oublier d'essorer. Après avoir fait quelques rotations de la tête, il poussa un léger soupir puis prit son sac sur l'épaule droite avant de s'en aller dans la rue qui était juste en face de lui. Sept heures moins dix, voilà l'heure qu'il était lorsqu'Issei franchit enfin le seuil de son studio. Comme un nul il avait laissé tout ouvert, ses draps étaient à présent mouillés à cause de la fenêtre qui se trouvait juste à sa droite, puis ne parlons pas de l'odeur. Ça sentait vraiment l'humidité. Il venait de déposer lourdement son sac par terre lorsqu'il enleva sa veste mais aussi le t-shirt qu'il portait juste en dessous pour les remplacer par un second t-shirt avec un imprimé "I ♥ New York" en son centre. Bizarrement il ne se sentait pas particulièrement dans son assiette. Bon c'est vrai que sa journée n'avait été en rien géniale, mais de là à tirer une salle tête... non il en fallait plus pour détrôner la bonne humeur du garçon. Il avait surtout froid en fait, il grelottait tel les expéditeurs en Antarctique et ce, malgré le chauffage qui rayonnait dans toute la pièce. Son état était de pire en pire. Issei avait prévu en rentrant chez lui de faire plusieurs choses qu'il avait marqué sur un bout de papier et finalement, au lieu de s'attaquer à sa liste il était parti se vêtir d'un long peignoir en soie qui était dans sa buanderie avant de s’affalait sur son lit. Le temps passait. A chaque nouvelle seconde la pendule murale de l'entrée réagissait; quand au jeune archéologue, chaque nouvelle seconde engendrait de nouvelles sueurs. La main posait faiblement sur son front, il se sentait bouillant, et pourtant, lui avait terriblement froid. Il ne savait pas exactement ce qu'il avait mais il était persuadé que le temps en été pour quelque chose. Il avait les joues rouges, la gorge sèche, des tremblements un peu partout dans le corps, et les membres raides, mais malgré ça, il avait l'intention de faire quelque chose. Son téléphone portable se tenait sur le comptoir de la cuisine. A l'extrémité, juste à côté d'un pot contenant une Camélia rougeoyante. Il s'était relevé d'un coup sec, laissant sa tête suivre le mouvement d'arrière en avant puis, il se dirigeât vers l'objet en question. Son équilibre était pas présente à ce moment là, Issei se balançait d'avant en arrière, de droite à gauche, sans oublier les fois où il manquait de tomber face la première contre le carrelage blanchâtre de sa résidence. Lorsqu'il atteint l'extrémité, il tenait à peine debout, ses bras supportant son poids sur la surface plate du comptoir, il tendit sa main gauche qui empoigna son portable avant de le faire tomber avec sa chute. Après s'être redressé, il poussa un fort soupir, comme de la fatigue; et pourtant, on peut pas dire qu'il est fait grand chose. Le dispositif dans la main droite et une nouvelle fois, sa main gauche sur son front, sa respiration était forte et imposante, et sa vue devenait de plus en plus trouble, il eu juste le temps d'entrer dans son répertoire car la seconde d'après il perdit connaissance, se retrouvant face contre terre après que son corps est glissé vers la gauche du bar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♠ histoires : 28
♠ ici depuis le : 09/06/2011
♠ pseudo : Junnie
♠ avatar : Yong Jun Hyung

CITIZEN INFO
♠ études / emploi: Etudiant en Musique ( Violon & Piano ) 1ère année, vendeur dans un magasin d’habits coréens
♠ pouvoir: Projection : Se projette dans la tête des gens ce qui implique lire leur pensées, mais aussi contrôler la personne en elle-même, la faire souffrir…
♠ Book:


MessageSujet: Re: Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin Sam 18 Juin - 10:21

Le cours de chant… Cho Jin le détestait vraiment, mais dans très peu de temps les examens commenceraient. Ce serait bête pour lui de rater son année simplement parce qu’il ne voulait pas chanter. Son professeur avait bien comprit que quelque chose le gênait vraiment. Mais les examens ne prenaient malheureusement que peu en compte les problèmes extérieurs. Comment dire à son examinateur que chanter lui rappelle la mort de sa sœur. De toute façon, il en aurait quoi à foutre, après toi, c’est lui qui a voulu s’inscrire dans une école de musique. Pour la énième fois de l’année, il sortit de la salle avant la fin du cours. Les autres élèves ne comprenaient pas du tout le comportement de leur camarade.
Cho Jin décida d’évacuer toutes ses pensées les plus sombres en se promenant, de toute façon, il fallait faire les courses, alors autant en profiter. Il se dirigea donc vers un magasin d’alimentation. Il acheta de quoi ce que lui et son colocataire ne meurt pas de faim. Ça n’aurait pas été drôle. Le Coréen paya ce qu’il avait acheté et sortit. Que faire ? Il n’était que 5h ! Il décida de poser les courses chez lui et ressortit.

Une fois ressortit de l’appartement, le brun se dirigea dans son lieu favori, le magasin d’instrument a quelques rues. Ce magasin était un don du ciel pour lui. En effet, il s’y sentait bien, la plupart des gens qui y venait était de vrai passionné. Il fallait avouer que la boutique n’était pas une grande rue, mais plutôt une petite traviole ou personne aurait l’idée d’aller. Le patron du magasin appréciait aussi le prodige, parce qu’il jouait souvent des morceaux et des tas de gens venait simplement pour entendre la musique qui s’échappait de la boutique. Grâce à Cho Jin, il avait eu quelques clients en plus. Comme quoi, les gens sont très vite influençables.
Bref, le jeune homme regarda les instruments, ils leur en manquait quelques-uns aux 2 boucants, mais il n’était pas venu pour ça, il avait cassé son archer pour son violon, mais avait aussi besoin de corde pour la guitare qui avait décidé de rendre l’âme. Changer les corde était un vrai supplice, la plupart du temps, il casser la corde avant même de pouvoir la serrer. Mais bon, il était têtu alors un jour, il y arriverait sans devoir acheter 3 paquets. Parce qu’il faut l’avouer, les cordes ce n’est pas donner. Ça coute assez chère ! Mais bon que voulez-vous, on peut être un prodige en musique et être un âne pour « réparer » certains instruments. Une fois le kit ( De cordes ) acheter, il décida de rentrer, il devait être au environ de 7h30. Oui, il avait passé beaucoup de temps dans le magasin, mais ce n’était pas sa faute, l’appel de la musique était le plus fort. Le brun prit route vers chez lui, et sur le chemin acheta même une grosse tarte aux fraises. Et oui, il aime gâter son grand frère de cœur, sa vie a changé grâce à lui. Il en arriverait même a regretter de s’être bousiller une oreille. Mais bon, ce qui est fait, et fait.

Lorsque le plus jeune passa le pas de la porte, il lâcha la boite contenant la tarte qui s’écrasa au sol. Il poussa un cri et se précipita vers son ainé. Bon sang, qu’est ce qu’il avait. Bon il respirait c’était déjà ça. Cho Jin, lui avait du mal à se calmer, il allait paniquer et ça se n’était pas bon. Dans ces cas-là, il se projetait très facilement dans la tête d’une personne aux alentours, et ça ne serait d’aucune utilité pour sauver Issei.
Le brun le souleva ( Oui c’est un poids plume le Issei ) et le posa sur le canapé à côte. Il allait bien alors autant ne pas le mener aux urgences. Si jamais son pouvoir déconnait, ça serait génial quoi… Cho Jin posa un gant frais sur la tête du rouquin et le couvrit. Il fallait le laisser tranquille, restait près de lui pourrait même être dangereux. Il poussa un long soupire avant de s’installer au piano, de là, il le verrait et le laisserait tranquille.
Une fois assis devant l’instrument, il joua un air. Le brun devait absolument réviser, et puis, on dit que la musique apaise tous les maux, alors autant voir si c’était vrai. Il joua : Ça

« Allez Hyung, réveilles toi ! »


Dernière édition par Han Cho Jin le Lun 27 Juin - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♠ histoires : 17
♠ ici depuis le : 31/05/2011
♠ pseudo : Jaemiah;
♠ avatar : Lee Taemin
♠ DC : Nian :)

CITIZEN INFO
♠ études / emploi: Etudiant en Archéologie; 4ème année
♠ pouvoir: Manipulation du continuum espace temps.
♠ Book:


MessageSujet: Re: Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin Dim 19 Juin - 20:53


Music, passion that makes our hearts beat!

Haaa, depuis le début de la journée, Issei ne pensait qu'à une seule et unique chose : Revoir son colocataire. Les heures passaient, les minutes aussi et malgré sa passion pour l'archéologie, son petit protégé lui tourmentait plus l'esprit que le site de Pompéi. Dès le moment où il savait qu'il le retrouverait le soir même, c'était sûr qu'il serait complètement déconnecté pendant la journée. Comme d'habitude en fait. Bon, en même temps il savait également ce que ça voulait dire. Cela voulait dire qu'il devrait répéter une fois de plus ses arpèges en rentrant... Ses pires ennemis. Bah, si jamais sa flemme légendaire lui reprenait et l'empêcherai de travailler son piano, il ferai comme à chaque fois. Il se ferai massacrer par Cho Jin et puis point à la ligne. Bon c'est vrai que c'était pas très sympa de sa part de faire subir ça aux nerfs de son petit frère, mais comme il dit souvent : "Elle vit en moi!(la flemmardise)". Voilà l'excuse... Bref, tout ça pour dire que son frérot, fallait pas y toucher, sauf éventuellement lui mais passons;, hum, il avait tellement envie de le revoir qu'il avait envie de l'inviter au cinéma le soir venu. Oui, Issei aimait bien faire se genre de cadeau. C'est dans sa nature. Il gâte toujours ceux qu'il chérit. Ceux qu'il chérit, aujourd'hui, il y a pas grand monde. Il y a Cho Jin... et.... Cho Jin. C'est tout. Sa famille l'a abandonnée, et ses parents sont morts, donc il y a pas vraiment foule. Ce qui est assez étrange chez lui, c'est que lorsqu'il est séparé de son coloc', le temps lui parait hyper long. C'est vrai, depuis le début, on parle comme si ils se voyaient que deux fois par mois; alors qu'ils se revoient chaque soir... "Le temps parait si monstrueux sans toi mon frère...!" lui répétait-il toujours avec une tête théâtrale. Et justement, pendant qu'il rentrait sans son bus, Issei avait spider aussi vite qu'il pouvait justement pour retrouver son précieux le plus rapidement possible. Et il en était arrivé là. En confrontation avec la météo qui s'était mis en tête de gâcher leur soirée. De week-end en plus!

Allongé sur le canapé de son studio, Issei reprit lentement ses esprits. Lentement, mais surement comme on dit. Ses idées se rassemblèrent et eurent enfin un sens après quelques minutes. Ce qui l'avait fait reprendre conscience c'était la voix de son ami. Oui quelques secondes avant, il l'avait entendu dire quelque chose comme "Hyuuuun, eilles-toi....". Dans sa tête ça paraissait flou, mais ça devait surement être beaucoup plus clair que ça. Déjà, ce fut un déclic. Son petit était-là, il avait entendu sa merveilleuse voix, mais... il l'avait vu comme ça. Lui qui lui avait toujours promit de le protéger, ça casser un peu l'ambiance... Mais, en réalité il a du plus flipper que le remettre en question. Oui, cela paraissait logique [...]. Le second BOUM, c'était qu'il jouait. Sa musique était tellement, tellement, parfaite, qu'Issei en restait toujours bouche bée. Il en est même jaloux, de ce talent. Mais dans un sens gentillet. D'un côté, il aime recevoir les enseignements de son cadet. Pourquoi ? Parce qu'il vit en toi *sors* que ça atténue un peu son statut de grande personne. C'est surtout lui qui apprend certaines choses de la vie à Cho Jin. Certes, très peu, mais ça arrive. Et de voir qu'ils échangent en quelque sorte les rôles... c'est bien aussi. Alors qu'il se redressait sur son sofa, il poussa un profond soupir accompagné d'une belle grimace. A la Issei quoi. « Tahhhh....! Ça bousille le crâne...Cette migraine... ». Lança-t-il avec son air d'abruti. Alors ça, il ne savait pas comment réagirait son pote, mais il comprendrait totalement que celui-ci est envie de lui coller une tarte dans la face après ça, en même temps, il avait pas tout à fait capté qu'il était-là donc bon. Mais c'est vrai qu'il aurait pu trouver mieux comme salutation... Sans attendre, il se leva et se dirigea vers le grand piano situait juste en face de lui tout en se tenant la tête et surtout en trifouillant ses cheveux mi-long roux. Il fit un léger demi-tour avant de s'asseoir juste à côté de son compagnon qu'il venait à peine de remarquer et de lui dire avec un semi-grand sourire aux lèvres « Cho Jin.... Petite fleure... je suis heureux de pouvoir enfin être là; à tes côtés. ». Il baissa légèrement la tête et dériva ses yeux sur les touches du piano. Celles-ci se mirent à continuer le morceau que son voisin avait commencé. On les voyaient, tous les deux, depuis la fenêtre faisant face à l'instrument. Ils étaient là, jouant en harmonie et en se complétant l'un l'autre, regardant chacun leur tour la partition posée sous leurs yeux. Les deux frères s’étaient retrouvés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♠ histoires : 28
♠ ici depuis le : 09/06/2011
♠ pseudo : Junnie
♠ avatar : Yong Jun Hyung

CITIZEN INFO
♠ études / emploi: Etudiant en Musique ( Violon & Piano ) 1ère année, vendeur dans un magasin d’habits coréens
♠ pouvoir: Projection : Se projette dans la tête des gens ce qui implique lire leur pensées, mais aussi contrôler la personne en elle-même, la faire souffrir…
♠ Book:


MessageSujet: Re: Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin Lun 27 Juin - 12:47

Désolé pour le temps, et les fautes ( Mon clavier AZERTY me manque )

Cho Jin n’arrivait vraiment pas du coup à décrire la relation qu’il entretenait avec son colocataire. Il avait l’impression qu’il dépendait de sa présence. Il avait beau avoir du mal à s’attacher aux gens, avec Issei c’était une toute autre histoire. Il donnerait tout pour se faufilait dans son sac et passer la journée avec lui. Le Coréen à l’impression que sa vie aurait été un vrai bordel si le Japonais n’avait pas croise sa route dans l’orphelinat. C’était une des seules raisons pour laquelle il trouvait qu’AG n’était pas si pourrit que ça. Chaque matin quand il allait au conservatoire, il pensait à lui, aux conneries qu’ils pourraient faire une fois ensemble.
Le jeune homme avait souvent l’impression de passer pour une personne amoureuse. Certaines personnes de son école lui avait fait la remarque suivant : « Han Cho Jin serait-il amoureux ? ». Il n’avait pas spécialement d’affinité avec eux mais bon, d’un autre cote, il avait bien remarque que l’étudiant était très attache à une personne. S’il avait pu, il les aurait tous envoyé chier, mais il ne voulait pas coller à l’image de surdoué. Trop de personne dans son école savait qu’il avait l’oreille absolue, et quelque fois pensait que les professeurs le sur-noté. Idiot n’est-ce pas ? Cho Jin savait qu’avant la fin de l’année, il en buterait un, ou du mois, lui ferait avoir la peur de sa vie. La vengeance est un plat qui se mange froid, très froid.

Le Coréen entra chez lui assez tard et retrouva Issei a terre, il s’occupa du mieux qu’il put de lui avant de s’installer au piano. Les révisions étaient très importantes à cette période de l’année et une mélodie pourrait peut-être réveiller moins brutalement le Japonais. Peu de temps après, son aine reprit conscience. Et ben, il lui en avait quand meme fallut du temps.

« Tahhhh....! Ça bousille le crâne...Cette migraine... » Lança-t-il avec son air d'abruti.
Cho Jin ne put s’empêcher de pouffer de rire. Issei n’avait pas du remarquer qu’il était là. Ce mec était vraiment un boucan. Ils s’étaient bien trouve après tout, le surdoué, avec l’abruti… Le mélange improbable. Pourtant, le Coréen avait trouvé en son ainé, une personne simple qui e le voyait pas que comme un accordeur vivant. Le brun avait les yeux rive sur le piano, tellement qu’il ne vit pas le rouquin arriver. Il manqua meme de sursauter en le sentant s’assoir près de lui.

« Cho Jin.... Petite fleur... je suis heureux de pouvoir enfin être là ; à tes côtés. »
« Issei, je crois que tu es vraiment malade. Tu dois avoir de la température idiot… »
Il laissa le Japonais jouer avec lui avant de se rappeler que la chère tarte était encore par terre dans son emballage. Cho Jin poussa un grognement et se leva pour récupérer le paquet. Lorsqu’il l’ouvrir la tarte était en mille morceaux. Il soupira un long moment avant de la poser sur le plan de travail dans la cuisine. Le jeune homme retourna près de son ami en lui posant sur les épaules un plaid.

« Tu ne voudrais pas passer plusieurs jours au lit alors soigne toi. Tu veux quelque chose ? Du thé, du café, un chocolat chaud ? Issei… Tu devrais vraiment te reposer, tu vas encore tomber dans les pommes et je vais vraiment t’en vouloir. » Dit-il avec un sourire aux lèvres. « Viens, on va s’installer sur le canapé tu seras ben mieux ! »
Le Coréen l’attrape doucement par le bras pour l’entrainer jusqu’au canapé. Ils s’y installèrent tous les 2, et le cadet regarda son ainé.

« Fais attention la prochaine fois hum ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin

Revenir en haut Aller en bas

Music, passion that makes our hearts beat! ♫ feat Han Cho Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escape :: .tôkyô :: habitations :: secteur aisé :: » Studio de Han Cho Jin & Naoe Issei-