AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

─ Kawahara Yuji is your crazy admin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


♠ histoires : 181
♠ ici depuis le : 15/05/2011
♠ pseudo : mina
♠ avatar : Nishikiki
♠ DC : nop'

CITIZEN INFO
♠ études / emploi: étudiant en langues étrangères
♠ pouvoir: métamorphisme
♠ Book:


MessageSujet: ─ Kawahara Yuji is your crazy admin ♥ Mar 17 Mai - 22:05


NISHIKIDO RYÔ is Kawahara Yuji



» âge - J'ai 20 ans et toutes mes dents - pour le moment !
» année d'entrée à AG - 1991, l'année de ma naissance . . .
» raisons de son entrée - Ma mère ne voulait pas de moi ._.
» statut - J'étudie les langues étrangères à Todaï et il faudrait que je me trouve un job !
» pouvoir - métamorphisme - tellement pratique pour draguer plusieurs filles en même temps o/
» statut social - je suis pauvre, j'ai pas d'argent ._. Mais Père Akeno veille è_é
SIGNE PARTICULIER

Je suis un vrai fanfaron, j'adore faire la fête, et une fois que je suis bourré j'embrasse n'importe qui, fille comme gars, et en général je m'en souviens pas.
PERSONNALITE
Il est bon à savoir que Yuji est d’un naturel enthousiaste. Toujours de charmante humeur avec un immense sourire collé sur son visage, il est rare de le voir tirer la gueule ou alors c’est qu’il a une très bonne excuse. Son sourire signifie de nombreuses choses, soit tout simplement une joie non dissimulée, soit qu’il a une idée plus ou moins tordue derrière la tête. En tous les cas, avec Yuji, ça fait presque toujours des étincelles !
Le nippon répond toujours présent quand il s’agit de faire la fête et de s’amuser, beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’aller en cours. Non pas que la filière qu’il a choisi ne l’intéresse nullement, mais passer des heures les fesses vissées sur une chaise, très peu pour lui. Il a horreur de perdre son temps et trouve que les heures de cours dispensées à la fac sont trop longues. Du coup il s’ennuie assez rapidement et finit par partir avant la fin, courant après les gens de son groupe pour rattraper les cours par la suite. Parfois il ne vient carrément pas, tout simplement parce qu’il n’a pas réussi à se lever après une fête plutôt arrosée. Ah, pour ça, il est champion national notre Koko !
En parlant de fêtes arrosées, mieux vaut éviter de parier avec lui sur de l’alcool, parce que d’une il boit comme un trou, et de deux, quand il est bourré, il a cette fâcheuse tendance à aller coller des bisous à tout le monde. Fille ou garçon, il ne fait plus la différence et c’est pour ça qu’on le croit souvent bisexuel. Surtout qu’il ne se souvient absolument de rien lorsqu’il a trop bu, et ce sont souvent des amis qui endossent le rôle de « mémoire temporaire de Yuji ». Autant vous dire que si vous êtes un parfait hétéro effrayé à l’idée de vous faire embrasser par un Yuji éméché, confisquez lui ses verres de vodka !

Concernant ses relations, il est assez volage. Pas fichu de se caser une fois pour toutes avec une copine officielle, ou alors si mais c’est vraiment de courte durée, le brun se plaît à cumuler les expériences amoureuses pour être sûre que quand il trouvera la bonne, ce soit vraiment elle. Il se trouve trop jeune pour se poser trop sérieusement avec une fille, même s’il a fait une exception avec Hasegawa Yuri. D’ailleurs ça a fait le tour de la fac cette histoire, et tout le monde acclamait la jeune fille d’avoir battu tous les records avec le Don Juan qu’il était. Au début ça le faisait rire mais après il s’est senti mal pour elle, enfin, passons.
Je peux vous affirmer qu’il a dû en briser des cœurs fragiles avec sa mauvaise manie de changer de copine comme de chemise ! Mais après les gens savent qu’il est ainsi alors à quoi bon s’entêter. Quoique, si une fille se sent capable de lui montrer qu’une véritable relation n’est pas si ennuyeuse que cela, car après tout c’est surtout par lassitude que Yuji va voir ailleurs …

Sinon dans l’ensemble Yuji se révèle être une bonne personne, à l’écoute de son entourage et toujours là pour ses amis et sa famille. Enfin sa famille on repassera vu qu’il n’en a jamais eu à proprement parler. Sa famille se résume à sa demi-sœur Aoi et à … son jumeau Ryô. Des amis, il en a très peu des vrais mais il a beaucoup de camarades à droite et à gauche, rien que tous les jeunes de Akeno Geshuku par exemple … Son meilleur ami, Kazuya, est l’une des personnes les plus importantes à ses yeux. Un véritable frère pour lui, pas comme cet imposteur de Ryô ._.

Sachez aussi que ce bonhomme ne se résume pas à un poivrot amateur de fêtes et sécheur de cours qui sera toujours là pour ses amis, il est également quelqu’un d’extrêmement impatient et qui ne veut pas perdre son temps. Pour ça, ils se sont bien entendus avec Yuri ! Ponctuel, il n’appréciera guère qu’on le fasse poireauter à un rendez-vous alors que lui ne se gênera pas pour arriver avec deux heures de retard, soyez en certains. Assez susceptible, il a la critique facile mais supporte beaucoup moins quand la principale cible est lui-même.
D’une rare insouciance et d’une curiosité insatiable, Yuji s’intéresse à beaucoup de choses et veut tout essayer, pouvant vite se retrouver débordé. Mais il préfère largement cela à s’ennuyer comme un rat mort.


BIOGRAPHIE
Il était une fois un couple heureux, rempli d’amour, uni à jamais et qui eurent beaucoup d’enfants. Si vous cherchez ce genre de happy ending dans l’histoire de Kawahara Yuji, vous pouvez repasser.
En effet, la mère du jeune homme était loin de filer le parfait amour avec son compagnon, nous appellerons ça un flirt. Elle tombant néanmoins enceinte de lui, mais peu après elle rencontra « l’homme de sa vie ». Ce dernier était réticent à avoir des enfants et surtout, elle ne tenait pas à lui imposer celui d’un autre. Elle accoucha en secret et déposa aussitôt son fils, Yuji, dans un orphelinat.

Yuji n’a connu que les murs et le toit d’Akeno Geshuku depuis sa petite enfance. Toujours entourée de nombreux autres enfants, le nippon a très rapidement développé un caractère enjoué et ouvert. Il était toujours le premier à aller vers les autres, taper la discute avec un peu tout le monde … Sa spécialité ? S’incruster dans les conversations et donner son avis. Ce qui lui a valu quelques claques – qu’il n’avait pas volé – des filles qui n’aimaient pas que leurs petits secrets soient percés à jour par ce malotru de Yuji.
L’une de celle avec qui il sympathisa malgré tout se nommait Takeda Aoi. Par contre, il ne pouvait pas cerner son frère jumeau Ryô, bien trop réservé et calme à son goût. Yuji, lui, était agité et ne tenait jamais en place. Il fallait toujours qu’il s’occupe d’une manière ou d’une autre, allant et venant, faisant son curieux, tentant des expériences plus ou moins foireuses …

Peu après son septième anniversaire, Yuji fut convoqué par Akeno, le directeur de la pension. Un peu réticent au début, il finit par le suivre dans une salle aux murs blancs et sans aucune fenêtre. Au départ le jeune garçon croyait qu’il allait se faire sévèrement réprimander parce qu’il fichait la pagaille au sein de la pension, mais entre nous, avez-vous déjà vu que l’on punissait un gosse de sept ans avec une énorme seringue ? Drôle de méthode.
Assis sur un siège semblable à ceux qu’utilisaient les dentistes, Yuji tendit timidement le bras. Comme la plupart des jeunes de son âge – et même les moins jeunes, il n’était pas friand des piqûres,
Mais il sentait que s’il n’abdiquait pas, il y aurait des représailles.
Au départ, l’injection ne lui fit aucun effet, enfin c’était ce qu’il croyait. Mais petit à petit, Yuji se mit à sentir d’atroces douleurs dans tout son corps. Il jouait et soudainement, se roulait par terre, plié de douleur.
Il remarqua aussi de drôles de choses : parfois, il se retrouvait avec des mèches rousses dans ses cheveux ébène, des tâches de rousseur apparaissaient sur ses joues … Et puis, un beau matin, il avait carrément changé d’apparence ! Inquiet, paniqué, il resta enfermé dans sa chambre toute la journée pour résoudre le problème. Il parvint à recouvrir son apparence originelle en y pensant fortement.
Il finit par comprendre qu’il était désormais doté d’un capacité surnaturelle qui était le métamorphisme, et apparemment il n’était pas le seul à avoir développé des dons extraordinaires. Chaque enfant semblait avoir sa propre particularité, et si la sienne était de pouvoir se transformer à sa guise, les autres avaient des pouvoirs tout aussi intéressants.

Yuji grandit avec ce pouvoir. Il étudia tout le programme de collège et de lycée au sein de la pension avec un tuteur rabougri, même s’il aurait préféré une jolie tutrice au décolleté plongeant – précoce le p’tit gars !
Et puis, passé son dix-huitième anniversaire, Akeno lui annonça qu’il allait vivre et étudier à Tôkyô. Quelle aubaine, ça lui changerait franchement de ses virées en ville le week-end – leur seul droit de sortie – où il feintait les videurs de boîte de nuit pour pouvoir rentrer en deux deux. Sa technique ? Il se transformait en trentenaire, comme ça pas besoin de montrer sa carte d’identité, ça se voyait que c’était un vieux, puis ils filait aux toilettes et ressortait avec son vrai visage !
Yuji intégra Todaï, en langues étrangères. Il avait toujours bien suivi les cours jusqu’ici et était donc plutôt brillant. Seulement il commença vite à sécher les cours, parce que maintenant qu’il vivait en ville, il avait bien mieux à faire de ses journées que de rester le postérieur vissé sur une chaise ! Ben oui, après avoir passé dix huit ans à moisir dans un orphelinat où morts et vivants se côtoyaient, il n’allait tout de même pas en passer dix de plus sur une chaise.
Durant sa deuxième année de fac, il rencontra une jeune fille, Hasegawa Yuri, de manière singulière : il lui rentra dedans, l’accusa d’être en tort, ils se chamaillèrent et il s’enfuit après lui avoir volé un baiser. Ils se tournèrent autour un moment et finirent par sortir ensembles. Leur idylle dura quatre mois, la plus longue relation qu’ait pu avoir Yuji. Lui qui changeait de copine comme de chemise. Ils rompirent d’un commun accord et restèrent en bon contact.
Yuji a récemment appris qu’Aoi et Ryô étaient ses demi-frère et sœur. C’est Aoi elle-même qui lui a appris la nouvelle en venant chez lui une fois, un dossier familial en guise de preuve dans les mains …

DERRIERE LE PC
« Je suis mina, j'ai 18 ans, j'ai découvert le forum en bossant dessus. Je serai présent(e) 7 jours sur 7 chef !, et voudrais ajouter qu'il est minuit et que j'ai faim .... De plus, je joue un PV . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escape-rpg.asiat-world.com

─ Kawahara Yuji is your crazy admin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escape :: .dossiers administratifs :: let's go crazy :: fiches validées-